mardi, août 11, 2020

Ces envies de femmes enceintes

Quand je suis passée de « l’autre côté », c’est à dire de jeune-fille-qui-galère-en-PMA a femme enceinte, je me suis vite risquée à consulter les sites de maternité. Enceinte.com, Neuf mois, Magicmaman…j’avais tellement peur que ce bonheur s’arrête précipitamment que j’avais envie de goûter à ces sites là. Cela peut paraître stupide mais lorsque vous avez passé des mois et des années sur les forums et sites réservés aux infertiles, ces sites qui vous étaient interdits vous paraissent encore plus doux et sucrés que vous ne l´aviez imaginé. C’est ça, monter dans le train, comme on le dit en PMA.

Sur ces sites, on ne peut pas échapper aux fameuses envies de femmes enceintes. C’est d’ailleurs une croyance populaire, vous avez dit croyance? Non, elles existent réellement. Fort heureusement pour moi et mes hanches (qui ont déjà subies beaucoup avec les injections en pma), je ne me suis jamais levée la nuit pour dévorer tout ce qui me passait sous la main, ni pour fouiller dans les placards non. Fort heureusement pour mon estomac, je n’ai jamais eu envie de cornichons à la moutarde, ni de Nutella avec du beurre, ni de rôti de porc sauce chantilly. Beurk.

Au tout, tout début de ma grossesse, alors que je ne savais pas encore que le transfert d’embryon avait fonctionné, je me suis jeté sur les oranges. J’en mangeais matin, midi, goûter, et soir. La quantité d’orange que je pouvais manger était incroyable. C’est d’ailleurs ce qui a mis la puce à l’oreille à Monsieur B, il était persuadé que l’embryon était bien accroché. Il paraît que c’est ce tout petit qui créé les envies, il demande ce qu’il a besoin pour grandir, Théodore a eu sa dose de vitamine C pour résister.

Depuis, les fruits ne m’ont pas quittée, et c’est tant mieux. C’est sain, même si la portion de sucre est importante. Je ne dis pas que je n’ai pas dévoré des tablettes entières de chocolat à la vache mauve, ni de paquets entiers de Michoko en deux jours. J’aurai même pleuré pour une tarte au citron lundi soir, parce que je regardais Top Chef et qu’ils avaient pour mission de revisiter ce dessert. Mais je dois tout de même dire qu’en général, c’est souvent une envie de fruits.

Alors, jusque-là, tout va bien, sauf qu’une envie de melon en plein janvier, c’est compliqué…très compliqué. D’ailleurs, ils pointent le bout de leur nez dans les rayons depuis peu, mais ils sont si petits que j’ai peur d’être déçue et de me dégoûter pour la saison. Alors j’attends. En ce mois de Mars, j’ai une irrépressible envie d’abricots, ce qui est évidemment trop tôt. Monsieur B. rigole beaucoup de mes envies « hors saison ». Je compense avec les jus de fruits frais, à tous les goûts, mais j’attends désormais la belle saison des fruits, le soleil pour satisfaire ces besoins. En attendant, je me jette sur les ananas, les mangues, les poires et pommes et…les fraises !(ça fait très cliché, pourtant vrai dans mon cas). Heureusement que les producteurs de Plougastel Daoulas les cultivent sous serres, sinon je pouvais encore m’asseoir sur cette jolie envie de femme enceinte.

Tendance

Comment faire pour maigrir : Le poids et le mental

Depuis qu’avoir la ligne est devenu un atout, ceux qui sont en situation de surplus de poids cherchent tous les moyens pour en perdre....

5 conseils pour choisir le bon circuit de votre voyage

Choisir votre prochaine aventure peut être un défi. Où devriez-vous aller ? Quel circuit devriez-vous faire ? Combien de temps voyagez-vous ? Ce ne...

Partir en voyage sans guide: les avantages et les inconvénients

Lorsque nous avons visité l’Inde nous n’avions aucun guide (type Guide du Routard ou Lonely Planet) pour nous aider ou pour nous diriger vers des...