absolut-zen.com

Soyez belle et rebelles
Les meilleures poses de yoga pour les douleurs aux genoux

Les meilleures poses de yoga pour les douleurs aux genoux

Être faible dans les genoux avant un premier rendez-vous est une bonne chose. Faible dans les genoux à mi-course ? Pas tant que ça. Malheureusement, la plupart d’entre nous traitons plus souvent avec le deuxième type : La douleur au genou est la deuxième cause de douleur chronique, avec plus d’un tiers des gens qui en souffrent.

Curieusement, le problème n’est pas le genou lui-même – parce qu’il s’agit d’une articulation, il est affecté par les muscles qui l’entourent, comme les quadriceps, les ischio-jambiers et les mollets. Le genou n’agit jamais de façon isolée à cause de la façon dont la structure molle du cartilage est conçue.

Les coupables typiques de la douleur au genou comprennent une blessure à un ligament (comme un LCA déchiré), une faiblesse des quadriceps ou des ischio-jambiers, ou une condition chronique comme l’arthrite. Ou blâmer votre travail : Rester assis à un bureau toute la journée peut créer des déséquilibres dans le corps en affaiblissant les muscles fessiers. (Consultez un médecin ou un physiothérapeute pour savoir ce qui cause votre douleur particulière.

Ces déséquilibres peuvent vous suivre dans le studio de yoga. La recherche montre que certaines postures de yoga (en particulier l’équilibre d’une seule jambe) peuvent être stressantes sur le genou, tandis que l’accroupissement et les postures pulmonaires peuvent améliorer la force des jambes et minimiser l’adduction du genou. Pour toute personne souffrant de douleurs au genou, il est important de pratiquer avec conscience et de stabiliser les genoux en contractant activement les muscles autour d’eux.

Cela dit, il y a plusieurs poses spécifiques qui peuvent aider à fournir un soulagement – et quelques-unes qui peuvent être problématiques si elles sont mal pratiquées. C’est pourquoi il est toujours préférable de trouver un enseignant expérimenté en qui vous avez confiance et de le laisser vous guider. N’oubliez pas non plus d’informer votre professeur de toute blessure ou préoccupation avant le cours. Enfin, rappelez-vous: Si une pose ne fait pas du bien, cause de la douleur, ou vous donne une sensation aiguë dans la rotule (rotule), réglez-la ou ne le faites pas.

1. Chaise Pose

  • La pose: Debout avec les pieds et les jambes ensemble et la poitrine soulevée, asseyez-vous et asseyez-vous (comme si vous étiez assis sur une chaise). Gardez le poids dans les talons et levez les bras par les doigts.
  • L’avantage: Votre poids est mis dans vos prothèses de hanche pour éviter que vos genoux ne s’écrasent devant vos orteils. En plus, ce mouvement est un toner pour tout le corps, renforçant les hanches, les cuisses et les mollets, ce qui améliore le fonctionnement du genou.

2. Guerrier paisible

  • La pose: Avancer le pied droit avec les orteils pointant droit, les orteils gauches tournés de 90 degrés sur le côté, les bras vers l’extérieur et les paumes vers le haut. Plier le genou droit dans une fente. Placez l’arrière de la main gauche sur la jambe gauche et l’arrière de la voûte plantaire, le bras droit au-dessus de la tête et vers le mur du fond, en regardant vers le plafond.
  • L’avantage: Cette pose active et renforce les fessiers, les quadriceps et les ischio-jambiers – tous les muscles qui aident à maintenir le genou en bonne forme.

3. Pose du pont

  • La pose: s’allonger face vers le haut. Pliez les genoux et placez les pieds sur le sol à une distance de la largeur des épaules, les bras vers le bas sur les côtés. Serrer les fesses et pousser à travers les talons pour soulever le corps du sol, en se reposant sur les épaules.
  • L’avantage: C’est un excellent renforcement de fessier et de ischio-jambier, en plus de travailler avec le groupe. Quand le groupe informatique est trop laxiste, vous finirez par avoir mal au genou.

4. Fente haute

  • La pose: Debout à l’avant du tapis, reculez le pied gauche en arrière dans une fente profonde, en pliant la jambe droite à environ 90 degrés. Levez les bras en l’air et regardez vers l’avant. Si vos ischio-jambiers sont serrés, micro-courber la jambe arrière – c’est aussi moins pénible pour les genoux.
  • L’avantage: Cette pose renforce les fessiers, les quadriceps et les mollets dans une position stable. L’aspect d’équilibre renforce tous ces groupes musculaires qui soutiennent les genoux.

5. Pose d’aigle

  • La pose: En position debout, fléchir les genoux et envelopper la jambe droite sur la jambe gauche, en ne s’équilibrant que sur le pied gauche. Enroulez bien les cuisses l’une sur l’autre sans espace entre elles. Vous pouvez envelopper vos bras de la même façon (droite sur la gauche), ou simplifier avec les mains en position de prière. (Note: Si les cuisses ne peuvent pas faire un contact complet, laisser un peu d’espace est acceptable, mais assurez-vous que l’effort est toujours vers l’enroulement d’une cuisse sur l’autre. Si vous avez de la difficulté à équilibrer, utilisez un mur ou une chaise pour vous soutenir.
  • L’avantage: Dans cette pose, les deux genoux sont fléchis, ce qui les maintient en sécurité. En même temps, envelopper les jambes fait travailler l’intérieur des cuisses et des mollets.

Laisse un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.