absolut-zen.com

Soyez belle et rebelles
Comment développer et apprendre la voyance

Comment développer et apprendre la voyance

Chacun de nous possède un certain degré de voyance. Mais comment le reconnaître, le développer et apprendre la voyance ? Voici quelques conseils pratiques.

Quel art divinatoire choisir pour interroger l’avenir

La voyance, les médiums, les arts divinatoires, les dons psychiques fascinent une grande part de gens. Beaucoup d’individus aimeraient bien connaître ce que l’avenir à leur réserve.

Alors que consulter les arts divinatoires est un loisir naturel pour d’autres. Ils ne savent pas trop comment, mais ils y arrivent et avec assez de facilité et d’exactitude, comme peut le démontrer un suivi de leurs prédictions. Qu’il s’agisse de voyance tarot ou voyance direct, ils possèdent un pouvoir extra-sensoriel.

Chaque voyant ou médium à une habileté qui lui est bien particulière et un fonctionnement qui lui est bien spécifique. Ce pouvoir est souvent un amalgame de un ou plusieurs dons psychiques, comme ceux qui suivent.

La médiumnité:

Le médium peut ressentir les présences, les entités, en lui-même, cette faculté est aussi utilisée aussi pour faire du spiritisme i.e., la personne agit comme intermédiaire entre le monde des esprits et des vivants. Cette prédisposition peut se présenter de diverses manières, bien typique à chacun. De façon générique on nomme souvent quiconque fait de la voyance ou de la médiumnité, un médium. Ce qui est inexact, car le voyant n’est pas toujours médium, et le médium, sans ses entités, n’est pas toujours voyant.

La clairvoyance :

La clairvoyance est surtout le mot anglais utilisé pour voyance. Elle définit aussi la possibilité pour l’esprit de prévoir le futur.

La voyance

La voyance est la capacité divinatoire de voir des événements se déroulant ailleurs, ou même dans le passé ou dans le futur, par perceptions extrasensorielles, en dehors des cinq sens.

La clairsentience ou voyance intuitive

La clairsentience ou voyance intuitive, vient de l’intuition extrêmement développée de la personne, ce qui lui permet de ressentir la psyché de l’autre et de percevoir nettement où son présent est ancré et les événements qui en découle.

Ce type de voyance est beaucoup ressentie au niveau du cœur. Elle permet aussi d’avoir de fortes intuitions sur le présent ou le futur, ou d’avoir des prémonitions.

La clairaudience :

La clairaudience permet d‘entendre distinctement avec notre écoute intérieure, des voix, des messages clairs… Il ne faut pas confondre avec la télépathie, ni avec la schizophrénie qui elle, est accompagnée d’une perte de contact avec la réalité.

Le clairaudient peut percevoir ce que lui communique une personne décédée qui a quelque chose à exprimer à ses êtres chers. S’il s’agit vraiment d’un défunt, le claireaudient ressentira une vibration très spéciale et de haute vibration.
Ou encore il pourrait s’agir d’entités invisibles, qui fourniraient des prévisions ou autres informations, dans le but de s’amuser, ou d’induire en erreur, ou de créer une dépendance chez celui qui consulte. Dans ce dernier cas, je crois que cela demande une grande pratique à reconnaître la provenance de ces messages.

On peut développer ce discernement par la méditation fréquente sur la paix, l’amour, la pratique des vertus et les guérisons assidues sur nous-mêmes. Lorsque nos vibrations sont bien purifiées, et que nous éprouvons la paix, et ne ressentons plus la peur, il est très désagréable pour ces entités de s’approcher de nous et elles s’en retournent.

Je crois que nous ne sommes jamais assez prudents avec cette clairaudience. Il est sage de s’habituer à notre voix intérieure, venant de notre Esprit divin de guérison avant de croire à ce qui est entendu.

Un petit truc sur la clairaudience :

Lorsque nous entendons, comme à l’extérieur de nous, et que cette voix se situe sur notre gauche, cela n’est pas une entité positive. Par ailleurs si elle nous parvient sur la droite, on peut davantage porter attention, il s’agit en général de présences positives.

Notre voix intérieure, sera au niveau du cœur, ou encore nous l’entendrons au centre de notre cerveau. Elle sera claire et toujours simple et bénéfique. Nous serons souvent surpris, de ses conseils et enseignements qui n’ont rien à voir avec les notions du new age, mais sont empreints d’une profonde sagesse nous concernant. C’est ce que j’appelle mon Enseignant intérieur ou mon Esprit divin de guérison. Mais chacun à un nom bien inspiré pour son Esprit…

On pourra aussi ressentir une voix féminine, dans notre centre d’énergie relié à la terre, le hara. Les communications avec la terre se produisent souvent de cette façon. Mon enseignant asaitique de Qi-Gong appelait ce centre la ‘Mer de l’énergie‘. Quand je lui ai demandé comment l’écrire, comme ‘Mère ou Mer’, il m’a répondu: ‘Pas de différence – c’est la même énergie’.

L’empathique – The empath :

Et, il y a finalement celui que l’on nomme ‘ the empath ‘ ou l’empathique. Il ressent fortement les émotions, les pensées et les désirs de son consultant.

Il lui est donc facile de confirmer ce que ce dernier veut entendre.

Celui ou celle qui offre des consultations de voyance et est un empathique, prend généralement ses perceptions pour de la voyance.

Souvent il ne sait pas que ses neurones miroirs agissent tout simplement en ‘surdoués empathiques’. Par ailleurs, un déficit de neurones miroirs serait la cause de l’autisme, selon certains chercheurs.

Toutefois, ce genre de consultation n’est jamais aidante pour le consultant, qui sera très enchanté de se faire confirmer ses attentes, mais sera déçu du déroulement des prédictions, si par hasard, elles diffèrent .

En conclusion :

Pour établir quels sont nos pouvoirs psychiques, il faut découvrir ce qui se passe dans notre cas particulier, comment et quand cela se produit. L’aide d’une personne comme, guide de la voyance, dont certains dons psychiques sont bien développés, est très précieuse en l’occurrence. Par son expérience elle saura nous nous aider à reconnaître les effets réels de nos habiletés psychiques dans notre vie et nos lectures.

Ces perceptions extra-sensorielles peuvent exister avec ou sans supports d’art divinatoire ou médias divinatoires quelconques.

Toutefois pour apprendre et développer la voyance, une attention particulière dans :

  • la pratique,
  • la vérification,
  • la prise de note,
  • avec des dates,
  • lacomparaison de nos progrès,
  • les suivis de confirmation après les lectures
  • la méditationet la gratitude
  • et ledésir de servir aussi

aideront à confirmer ce qui est authentique dans notre situation.

Une compréhension et un accueil objectifs et reconnaissants de ces pouvoirs, les aident à s’épanouir.

Si nous croyons avoir certains de ces pouvoirs psychiques, il pourrait être très intéressant de les explorer et de les reconnaître afin de bien apprendre à développer la voyance et nos autres habiletés semblables.

Laisse un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.